FU Yu

Né en: 1984

Lieu de naissance: CHINE / Liaoning

Lieu d’habitation:FRANCE/ Paris-Le Mans

 

《MIRRORRIM》,Vidéo

D’abord, le titre du film est un jeu de mots: MIRROR+RIM, qui est un mélange de deux mots ‘‘Mirror’’, une fois à l’endroit et une fois à l’envers. Ce cour-métrage raconte l’amour entre un homme perdu à son existence et une femme imaginée par lui dans le miroir. À cause de sa mémoire d’enfance disparue. Et souvent il perd le sens de soi. Il préfère dérouler son imagination devant le miroir, pour qu’elle devienne vraie. Ici, le miroir devient une projection qu’il crée d’après son envie sur ‘‘JE’’, qui est un objet étranger qui sert à mesurer la relation avec les autres. Comme l’amour.

<L’ETRANGER>, Vidéo

C’est une pièce qui raconte la situation des chinois qui vivent hors leur pays. En suivant la croissance économique de la Chine, de plus en plus, la chine devient le centre des questions du monde. Par exemple, le droit humain, la pollution…etc. Donc, les chinois deviennent souvent le sujet d’une conversation sur la table dans la famille et dans la rue aussi. A partir de cette idée-là, j’ai fait cette vidéo, je me pose au milieu de la table comme un plat, avec une inspiration pressée, en écoutant la radio qui raconte la relation économique entre la Chine et la France. Pour représenter cette situation, car on avait une impression tellement d’être traité comme les étrangers. Dans vos yeux, et dans les yeux des chinois en Chine aussi.

<ARTISTE EST JESUS, ARTISTE MON CUL>, Vidéo

Le titre vient du doute sur l’identité de l’artiste chez moi.
Dans le domaine d’art contemporain, de plus en plus, on y entre plus profondément, en ayant plus des doutes parfois: Qu’est-ce que l’art? Qu’est-ce que l’artiste, et sa fonction dans la société? Et plus on creuse ces questions, plus les doutes se multiplient.
Peut-être que ça soit le charme de l’art et de l’artiste.
Dans cette vidéo, je me suspend sur la crois pour éprouver la douleur, la douleur des ces questions ; comme Jésus était suspendu pour éprouver ses pensées.

<NERF VOLE>, Installation

Chez un étranger, ses nerfs sont tant sensibles et fragiles, même vigilant ; à cause de son existence étrangère. Donc, dans l’image de cette installation audiovisuelle, quand le vent passe, les bandes de sécurité se volent avec un rythme aigu. Il ressemble la sensation chez un personnage nerveux : la tension est augmentée, le système nerveux est tellement aigu dont le son est sentimental, comme le sentiment des spectateurs qui se trouvent dans cette espace de cette installation.

<JE SUIS UNE BAGUETTE-01>, Vidéo

Parfois, le langage de l’humour est comme des fruits pour l’artiste. Dans cette oeuvre sonore, elle est jouée pour exprimer la relation entre l’objet, l’action et le son. Surtout, une ignorance de l’importance de soi est transformée en l’importance de la relation. Ici, la créativité d’artiste est ignorée et devient une capacité dans la vie quotidienne.

<JE SUIS UNE BAGUETTE-02>, Vidéo

<La communication hiérarchique>-01, Photo de performance

C’est une série de photo de performance, je joue ces trois rôles pour construire une scène de théâtralité, et une confrontation entre : les gestes de ces personnages et leurs légumes sélectionnées. Au but d’exprimer une communication hiérarchique entre ces trois personnages.

La photo au milieu, c’est le personnage à la première place, d’après sa geste de s’asseoir et l’ananas est en forme de couronne royale. A sa droite, le personnage à la seconde place; il se tient d’une forme d’offrir des services, comme une femme orientale, donc l’artichaut est une fleur fermée. Evidemment le dernier personnage se trouve au dernier rang. La courge et son dos se composent une forme tortue, comme la vie des bas-fonds.

<La communication hiérarchique>-02, Photo de performance

<La communication hiérarchique>-03, Photo de performance

< THE SEX LIKES FRUITS >-01, Photo de perfpormance

C’est une série de photo pour provoquer les tabous de sexe avec le langage humour. Dans la vie quotidienne, quand on parle sur le sexe, c’est souvent un terme tellement sérieux. Souvent, on préfère éviter de parler sur le sexe. Donc, ici, c’est pour quoi que j’ai profité des fruits à remplacer les sexualités humaines, pour que l’on ait d’abord avoir un sourire, puis on se rend compte que ces fruits deviennent des icones de sexualités. Cependant, on est choqué par ces photos. Mais, pour quoi on a une impression d’être choqué ? C’est parce qu’il y a des tabous dans notre tête, on est limité par soi-même.

< THE SEX LIKES FRUITS >-02, Photo de performance

< THE SEX LIKES FRUITS >-03, Photo de performance

< THE SEX LIKES FRUITS >-04, Photo de performance